Maroc actualités

société

|

Publié le mercredi 14 avril 2021 à 14:58

Ouverture du procès de l'humoriste Brahim Bouhlel au Maroc ce mercredi

image_articlePar : la Rédaction

Après la publication sur les réseaux sociaux d'une vidéo où ils insultaient des enfants ainsi que les femmes marocaines, l'acteur ainsi qu'un autre influenceur sont poursuivis par la justice.

Brahim Bouhlel, connu notamment en France pour avoir figuré dans la série sur le rap "Validé" est en détention préventive depuis une semaine en l'attente de son procès qui s'est ouvert aujourd'hui.
Les deux suspects sont poursuivis pour "diffusion d'une vidéo d'une personne sans son constement" et "détournement de mineur" des délits qui sont passibles selon le code pénal marocain de peines allant jusqu'à cinq ans de prison selon les propos de Me Mourad Elajouti, à l'origine du signalement de la vidéo au parquet.
La vidéo qui est devenue virale, démontre les deux protagonistes plus l'acteur français Hedi Bouchenafa qui a réussi à éviter l'interpellation en train de proférer des insultes à l'encontre de trois mineurs en les filmant.

Face à l'ampleur de l'affaire, les trois hommes se sont excusés via des post sur les réseaux sociaux, notamment Brahim Bouhlel qui assure que sa vidéo était "parodique" et que "ma seule intention de comédien était de faire rire et non de heurter la sensibilité de qui que ce soit".
Il poursuit :"Les propos que j'ai tenus ne reflètent en rien la réalité ou ma perception du Royaume. Ils s'inscrivent seulement dans une parodie, qui incontestablement est ratée dans ses effets
"Les propos tenus dans la vidéo ont choqué tout le monde et ne peuvent pas être qualifié de parodie humoristique" a commenté de son côté Mourad Elajouti.

Autres articles publiés