Maroc actualités

société

|

Publié le lundi 19 avril 2021 à 09:19

Le Maroc se dirige vers le recrutement de médecins étrangers

image_articlePar : la Rédaction

L'information a été révélée lors de l'allocution du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration lors de son allocution devant le Souverain dans le cadre du lancement de la généralisation du système de la couverture sociale, le 14 avril 2021, au Palais royal de Fès.

Ainsi, pour lutter contre le déficit en matière de cadres sanitaires, et afin de réussir l'ambitieux chantier de la généralisation de la couverture médicale et sociale au Maroc, il est prévu de procéder à l’ouverture de la pratique de la médecine aux compétences étrangères, l’encouragement des établissements internationaux de santé à travailler et à investir au Maroc.

Il est à noter que le Maroc souffre d'un manque criant de médecins, puisqu'il ne compte que 27 266 médecins, dont 53% opèrent dans le secteur privé, avec un ratio de 7,1 médecins pour 10 000 habitants, loin du standard de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fixé à 15,3 médecins pour 10 000 habitants. Les régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra concentrent, à elles seules, plus de 56% de l’effectif des médecins privés et 39% de l’effectif des médecins publics, ajouté au début du vieillissement de la population médicale. En fait, selon le ministère de la santé, 36% des médecins du public ont plus de 51 ans. A noter qu’avec à peine 1,65 personnel médical pour 1 000 habitants (contre un minimum requis de 4,45), le Maroc a un déficit de 97 161 personnes dans le secteur de la santé, dont 32 387 médecins et 64774 infirmiers et techniciens.

Autres articles publiés